Les Huiles Végétales ... Comédogènes.. ou pas.


Les huiles végétales sont utilisées très fréquemment pour prendre soin de nos peaux (entre autre).

D'où l'intérêt d'en connaître les propriétés (nourrissantes, hydratantes, protectrices, cicatrisantes...)

Elles sont d'ailleurs très utiles en aromathérapie grâce à leurs propriétés thérapeutiques spécifiques, ou tout simplement parce qu'elles font d'excellentes bases de dilution des huiles essentielles.

Certaines possèdent également de nombreux bienfaits nutritionnels et seront donc idéales en cuisine.


On peut lire ou entendre souvent, d'utiliser telle ou telle huile parce qu'elle est géniale ... ceci-dit nous sommes tous différents et chaque huile possède des propriétés bien particulières qui seront plus ou moins utiles/efficaces suivant la situation et le besoin du moment.

Aussi il est important d'avoir quelques notions de bases pour pouvoir choisir une utilisation raisonnée, raisonnable et efficace.

Aujourd'hui je vais vous parler de l'indice Comédogène des Huiles Végétales.

Comédogène, c'est quoi ?

Le terme comédogène fait référence à un produit générant la formation d'imperfection de type points noirs, microkystes autrement dit de comédons. Ces comédons apparaissent lorsque la peau produit un excès de sébum qui finit par obstruer les pores. Les peaux mixtes à grasses et surtout les peaux jeunes, sont généralement les plus sujettes aux comédons que l’on va retrouver au niveau des glandes sébacées.

A l'inverse, une texture qui ne bouche pas les pores de la peau est appelée non-comédogène.


La comédogénicité des huiles végétales.


Une huile est dite comédogène si elle entraine la formation de comédons et par conséquent boucher les pores à long terme.

Cependant, ces huiles peuvent quand même être utilisées dans certaines occasions, en particulier sur les peaux sèches, ou pour résoudre des problèmes spécifiques comme les rides, les vergetures ou tout simplement pour réhydrater la peau.

Ainsi chaque huile possède un indice de comédogénicité qui est déterminé par plusieurs critères, dont :

  • La Fraîcheur, temps écoulé entre la collecte des oléagineux et l’extraction de l’huile.

  • La Sensibilité à l’oxydation. Une huile facilement oxydable est rapidement rance et comédogène, quelque soit son indice de comédogénicité de départ.

  • La Vitesse de pénétration dans la peau. Plus une huile pénètre difficilement et plus elle obstruera les pores de la peau.

Cet indice varie de 0 à 5, l’indice 0 étant non comédogène et l’indice 5 étant très comédogène.

  • Indice 0 : il s’agit d’huiles qui ne sont pas du tout comédogène

  • Indice 1 : elles sont très peu comédogènes

  • Indice 2 : elles sont peu comédogènes

  • Indices 3 et 4 : elle sont comédogènes

  • Indice 5 : elles sont très comédogènes

Attention de prendre aussi en compte votre type de peau au moment du choix de votre huile. Par exemple, pour les peaux grasses à mixtes il vaut mieux utiliser des huiles à indice faible entre 0 et 2, tandis que les peaux normales à sèches pourront plus facilement utiliser des huiles aux indices compris entre 0 et 5.

Cela ne signifie pas que vous devez arrêter d’utiliser vos huiles (ou vos crèmes) dont l’indice est supérieur à 3. Chaque peau est unique et réagit différemment à un ingrédient.

Si vous avez un peau grasse et/ou à tendance acnéique, effectivement il serait bénéfique de privilégier les huiles ayant un indice inférieur à 3.

Pour les autres types de peau, c’est seulement l’utilisation répétée de ces huiles +/- comédogènes au quotidien qui peut à terme engendrer des comédons.

Rappel : un gommage par semaine, permet de réduire l'apparition des comédons.

Quelques Exemples d'huiles et leurs indices de comédogénicité :

  • Huiles Non-comédogènes - 0 : Argan - Arnica - Avocat - Babassu - Baobab - Calendula - Camélia - Cameline - Chanvre - Coco (ATTENTION : uniquement l'huile Fractionnée) - Figue de barbarie (pépins) - Jojoba - Karité (Beurre de) - Mangue (beurre de) - Melon du Kalahari - Millepertuis - Noisette - Pâquerette - Reine des prés - Son de Riz - Tournesol.

  • Huiles Peu comédogènes - 1 à 2 : Abricot (noyau) - Amande douce - Avocat - Argousier (pépins) - Arrachide - Bourrache - Brocoli - Cajeput - Calendula - Calophylle Inophyle - Carotte - Carthame - Cassis - Chaulmogra - Citrouille (graine) - Concombre (pépins) - Courge (pépins) - Eglantier - Fraise (pépins) - Framboise (pépins) - Grenade - Goyave - Inca inci - Karanja - Kukui - Macadamia - Maracuja - Marula - Moringa - Mûre - Neem - Nigelle - Noyer - Olive - Onagre - Perilla - Prune - Raisin (pépins) - Ricin - Sésame - Soja - Tamanu.

  • Huiles Assez comédogènes - 3 à 4 : Cacao (beurre de) - Chia (graines) - Coco - Coton - Lin - Maïs - Moutarde - Onagre - Palme - Pêche (noyau) - Rose musquée

  • Huiles Très comédogènes - 5 : Germe de Blé

En gras sont indiquées certaines huiles qui sont moins sensibles à l'oxydation.



Pour finir Rappel Essentiel sur le choix de vos huiles Végétales :


Les critères de choix d’une huile végétale de qualité

  • Origine et procédé d’obtention : BIO et 1ère pression à froid,

  • Indice de comédogénicité : Fonction du besoin et de votre type de peau.

  • Sensibilité à l’oxydation : plus une huile « sent » le rance, plus elle est oxydée et plus elle sera comédogène,

  • Adaptée à votre type de peau et aux besoins du moment.

BON À SAVOIR

Il est possible de voir sur certaines étiquettes du tocophérol, c’est en réalité l’autre nom de la vitamine E, qui est antioxydant.

Elle est souvent rajoutée dans les huiles végétales ou macérâts huileux les plus sensibles à l’oxydation, pour augmenter leur stabilité et ainsi les conserver plus longtemps.

A venir d'autres articles sur les huiles végétales et les produits naturels ...

Abonne-toi pour ne rien manquer

Recent Posts

See All

Emy

Shamanka

© 2023 par Emy Shamanka

  • Facebook Clean Grey

Gratitude • Amour • Lumière